06 septembre 2006

Minuit treize.

La chaleur qui étouffe, volets ouverts, fenêtre ouverte.
Mais il fait toujours chaud. Et je suis toujours seule.
Il doit dormir à l'heure qu'il est.
Si longtemps que je n'avais pas dormi dans un lit VIDE.
Les petits bonheurs de chaque jours ont moins de goût.
Le thé à la fenêtre, le soleil sur le lit.
Toute seule, c'est moins.
Bien plus de deux ou trois ans que je ne m'étais pas retrouvée sur le net à cette heure ci.
La fumée de la cigarette qui monte au plafond.
Soupir.
Soupir et petit sourire en coin, aussi, parceque le manque de Lui ne serait pas, si je n'étais pas si outrageusement amoureuse...

Posté par anakiavaa à 00:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Minuit treize.

Nouveau commentaire